L’ivresse patriotique

Publié le par Surexposure

untitled.jpg

En France on n’a pas de pétrole mais on a des Français. Et dans quelques années, on aura de bons interprètes de la Marseillaise. Les jeunes citoyens modèles se chaufferont le gosier avec la lettre de Guy Môquet avant d’entonner du concentré patriotique. Attention ! Ils devront mettre le thon, le Rouget de Lisle est une espèce en voix d’extinction surtout dans les stades et les bouches de nos ténors du football. « Qu’est-ce qu’être Français ? » un débat controversé de la majorité présidentielle, parfois extrême. Sitôt les mesurettes accouchées, sitôt le grand débat enterré. Pas la peine d’en faire un tabac à quelques semaines des régionales.

Revenons à nos petits galopins. Méfions-nous des liens trop fraternels après une répétition intensive de la Marseillaise. Gare au French kyste et aux maladies buccales. Trop de mononucléose contagieuse et notre sécu, valeur bien Française, va sombrer. Quoique, la France n’a toujours pas de pétrole mais il lui reste des masques antigrippaux. Autres valeurs, en plus du drapeau sur le fronton de l’école, pourquoi ne pas élever un coq gaulois dans chaque classe et affubler nos écoliers du bonnet phrygien ? Des revendications que les enfants doivent inscrire immédiatement dans leur « carnet de jeune citoyen ».

La bonne question qu’il faut se poser, c’est : « qu'est-ce qu’être Européen ? » L’ivresse patriotique nationale est plus forte. « Allons enfants de la fratrie, le jour de boire est arrivé ! »  Avec 3 gammes dans le sang, notre identité nationale est exaltée et notre sentiment européen effacé.

 

Publié dans Point de vue

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
<br /> Ton article est intéressant et j'aime ton ironie.<br /> C'est juste avec la fin que je rentre en désaccord. Tu insinues que nous sommes plus Européens que Français si j'ai bien compris? Personnellement, je pense que l'Europe n'est qu'une vieille<br /> communauté crée dans l'unique but de se confronter aux States. Ce n'est en rien une communauté unie par une culture, juste par un système le capitalisme.<br /> Le débat sur 'Qu'est ce qu'un Français " est d'un pourriture indicible et une utilité stratégique pour les régionales, alors enchaîner avec"Qu'est qu'être Européen" , c'est suivre cette volonté de<br /> l'Etat de réveiller les consciences, les manipuler.<br /> Oublions les frontières, entraidons nous! Chacun à sa culture, son origine sociale et géographique, mais maintenant que c'est mon voisin, tout ce que je veux c'est qu'il me respecte, et que je le<br /> respecte.<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> Non, je ne dis pas que nous sommes plus européen que Français. Mais au lieu d'orienter le débat et ses dérives intra-muros, il faut l'élargir et réfléchir à notre identité européenne. Quand je<br /> vois la mobilisation aux élections européennes... Je suis tout à fait d'accord avec ta conception de l'Europe et il ne faut pas ignorer nos voisins. Nous appartenons a un ensemble<br /> multiculturel, il est dommage de se renfermer derrière une identité nationale.<br /> <br /> <br /> <br />
D
<br /> Bonsoir,merci pour cet article, Pascal.<br /> <br /> <br />
Répondre