Luttes

Publié le par Surexposure

> Dans le vignoble Anjou-Saumur, 400 ha sont protégés par une méthode de désorientation des insectes, nuisibles à la vigne.

 

Les ravageurs de la vigne priés de lâcher la grappe

 légende capsules rak

Elle est marron, la capsule de contraception forcée utilisée par les vignerons. Pas pour eux mais pour les nuisibles de la vigne. La capsule diffuse des phéromones pour désorienter des papillons mâles bien ciblés : l’eudemis et essentiellement la cochylis dont les œufs et les larves altèrent la quantité et la qualité de la vendange. La méthode Rak ® conçue par BASF Agro « imite la nature pour éviter que les insectes se reproduisent », explique Pascal Cousin, ingénieur marketing de la firme agropharmaceutique. Le diffuseur déposé sur le bois est « un plastique qui absorbe le produit pour une diffusion constante selon les conditions climatiques », ajoute-t-il. Déposée en avril, la capsule distille la substance odorante jusqu’en août. Après la chute des feuilles, elle sera enlevée lors de la taille puis recyclée par Adivalor, la filière de gestion des déchets phytosanitaires.

 

Des îlots de 5 ha minimum

« Plus on développe la surface, plus le produit sera efficace », explique Sébastien Beauvallet, responsable animation de la Coopérative agricole des Pays de la Loire (CAPL),  distributrice des diffuseurs. Le maillage est alors réalisé tous les 20m² sur des îlots de minimum 5 ha. Dans le vignoble Anjou-Saumur, 400 ha sont protégés par la méthode dite de confusion sexuelle, sur un total de 18 000 ha.

 

Une méthode plus couteuse

La désorientation sexuelle est une alternative à la méthode classique qui nécessite l’utilisation d’insecticide biologique ou de synthèse. Elle dispense deux traitements par an et nécessite, parfois, un insecticide pour la première génération, la première année. Cette méthode est plus coûteuse : environ 60€/ha de plus qu’une méthode classique soit environ 230€/ha. Pour compenser financièrement, le Conseil général du Maine-et-Loire octroie une subvention à la Fédération viticole de l’Anjou et de Saumur. Pendant 3 ans, les viticulteurs ont une remise de 20% sur leurs capsules.

 

 

Légende : Lundi 12 avril, à Saint-Lambert-du-Lattay. Une cinquantaine de viticulteurs et de salariés agricoles ont déposé les capsules sur 145 ha, (tous cépages confondus) soit près du quart du vignoble de la commune.

 

 

légende2 capsules rak

Le diffuseur marron déposé sur le bois est un plastique qui absorbe le produit pour une diffusion constante des phéromones selon les conditions climatiques.

 

À savoir

L’Allemagne protège 55 000 ha soit 60 % de son vignoble par confusion sexuelle. La France est très en retard avec seulement une couverture de 2 % du vignoble.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article